Nature holistique

La pédagogie se nourrit d’une vision holistique sur l’être humain.

 

Du grec holos, ” le tout “, ce terme désigne toutes les approches de la vie, toutes les techniques thérapeutiques qui prennent en compte la globalité de l’individu: ses dimensions physique, mentale, émotionnelle, familiale, sociale, culturelle et spirituelle.

 

L’enseignement progressif à travers la pédagogie subtile se présente comme un phénomène holographique.

Hologramme comme métaphore …

Qu’est-ce, un hologramme? Ce sont des surfaces bidimensionnelles qui montrent des images tridimensionnelles précises d’objets réels. On n’a même pas besoin de porter des lunettes spéciales ou de regarder à travers un View-Master pour voir les images en 3-D.

La philosophie est une tentative de comprendre intellectuellement la vérité de l’homme, du monde et de l’univers. La pédagogie subtile vise à actualiser une réalisation directe de la nature de l’homme, du monde et de l’univers. Si on compare l’approche philosophique à une photo, on pourrait comparer la pédagogie subtile à un hologramme.

Vous pouvez regarder ces hologrammes sous différents angles et vous verrez des objets en partant de diverses perspectives, comme vous pouvez le faire dans la réalité ordinaire et comme si le phénomène était aussi réel. Certains hologrammes semblent même se déplacer. D’autres changent de couleurs ou mettent en évidence des aspects complètement différents, selon le point de vue. En plus de cela, si vous faites un hologramme d’une loupe, la version holographique va magnifier les autres objets dans l’hologramme, tout comme un vrai.

L’hologramme offre donc une image plus complète, plus vivante et plus représentative de l’objet réel qu’une photo en 2-D. La métaphore tient toujours, puisque la réalisation directe de la réalité humaine et de l’univers offre une expérience plus riche, épatante et surprenante qu’une compréhension intellectuelle de la réalité.

Progression holographique …

Les hologrammes ont encore d’autres caractéristiques étonnantes. Si vous en coupez un en deux, chaque moitié formera une image holographique entière. La même chose se produit lorsque vous découpez un petit morceau: l’image entière en sortira.

La métaphore s’applique également à la progression de l’apprentissage individuel : chaque cours, chaque cycle initiatique, chaque démonstration, chaque pratique constitue un petit morceau contenant l’entièreté de l’enseignement. En suivant les cours, en faisant des soins, en pratiquant la Présence Intégrale, on clarifie, on fortifie et on précise la réalisation directe.

Au cours d’une ou de plusieurs années de pratique et de formation, on compose ainsi une compréhension et une expertise holographique de la pratique et de l’enseignement ES. Plus important encore, on compose graduellement et sûrement l’hologramme de sa propre actualisation de Soi. Chaque année, nous entrons de plus en plus en contact avec notre véritable être; de plus en plus, nous transformons chaque aspect de notre vie afin qu’elle représente toujours plus librement et authentiquement notre véritable être.

Et encore l’holisme  …

« Le holisme est la tendance dans la nature à constituer des ensembles qui sont supérieurs à la somme de leurs parties, au travers de l’évolution créatrice. »

Smuts, Jan. Holism and Evolution. Londres, Macmillan & Co Ldt, 1926, p. 362

En traversant cet apprentissage en groupe, chacun de nous contribue automatiquement à une intelligence créatrice dans le collectif, et déclenche ainsi une expérience et un apprentissage de groupe qui dépasse la somme des apprentissages individuels.  À partir d’un certain seuil critique de complexité, les systèmes voient apparaître de nouvelles propriétés, dites propriétés émergentes. Ainsi chacun de nous devient une partie d’un ensemble qui fait surgir des possibilités et des expansions qui n’auraient pas eu lieu dans un apprentissage individuel. Puis chaque membre de l’ensemble est influencé par cette expansion collective. Son apprentissage individuel profite de ce phénomène dans l’organisme.

 

L’holisme ontologique est une conception (opposée au réductionnisme et à l’atomisme) selon laquelle un « tout » (organisme, société, ensemble symbolique) est plus que la somme de ses parties, ou autre qu’elle.

Godin Ch., Dictionnaire de philosophie, fayard / édition du temps. (2004), p. 570-1