Etincelles de lumière

À la fin d’une méditation guidée ES, nous prenons parfois un moment pour partager les énergies subtiles avec la terre et l’humanité. Nous l’appelons l’instant des Etincelles de Lumière.

Nous voyons ces étincelles comme des gouttes de compassions. La goutte de chacun(e) est comme une contribution modeste qui, de fils en aiguilles, et, combinée avec d’autres, peuvent ensemble faire la différence, former des ruisseaux qui deviennent rivières puis fleuves et finalement même un océan.

Dans le même esprit, l’étincelle apporte une lumière d’espoir qui peut allumer un feu … de joie, un feu qui réchauffe, un feu autour duquel on se réunit, on se retrouve, on partage comme dans les traditions anciennes. La lumière de la conscience bienveillante peut être contagieuse. Il suffit de la petite flamme d’une bougie pour allumer toutes les autres bougies. Le feu qui brûle dans le cœur peut inspirer d’autres cœurs. Et les cœurs  qui brûlent ensemble dans l’amour universel amènent beaucoup plus qu’une goutte dans le fleuve d’amour et de compassion pour l’humanité, les espèces et la planète.

Concrètement c’est un moment pour:

  1. Avancer un thème de l’actualité,
  2. Déstigmatiser les peuples ou les personnes associés au thème,
  3. Identifier la dualité à l’œuvre,
  4. Identifier les croyances / peurs collectives sous-jacentes,
  5. Injecter de la lumière, c’est à dire un message de foi, de confiance dans la conscience collective de l’humanité ou un segment de l’humanité. Il s’accompagne d’une sagesse qui réconcilie et transcende les vues erronées dualistes.

Chaque participant qui est touché par un événement ou une phénomène d’actualité et qui se sent inspiré à faire une intervention positive dans la conscience collective de l’humanité, est encouragé à proposer une étincelle de lumière lors d’une soirée de méditation guidée ES.

Pratiquement, après avoir pris le temps bien mûrir et contempler le phénomène selon le ‘protocole’ repris ci-dessous, le participant envoie sa réflexion écrite par email à Jan (au moins 3 jours avant la soirée de méditation).

Lors de la soirée même, Jan laissera la guidance de l’instant présent décider si on accueille la proposition formellement ou si on laisse l’étincelle de lumière poursuivre son œuvre discrètement dans l’invisible. Dans les deux cas, une sincère contemplation sur le thème selon approche bienfaisante et transformatrice, répand déjà à elle seule une lumière salutaire dans la conscience du monde.

Notre protocole pour lancer l’étincelle de lumière et garder l’intervention PRECISE et COMPACTE est le suivant :

  1. Thème : donner un titre au thème. (Max ¼ min)
  2. Dépolariser les stigmatisations et les oppositions: nommer les acteurs concernés (personnes, groupes, institutions, nations, villes…), juste leur nom et éventuellement un titre qui décrit leur rôle/fonction. PAS d’explication, ni de biographie ni de contexte. (Max ½ min)
  3. Identifier la dualité : nommer les actions, paroles et systèmes qu’on perçoit comme offensifs, défensifs, violents, … SANS les attacher aux personnes car nous cherchons à éroder les systèmes de défense dualistes SANS attaquer les personnes qui sont prises dans un tel élan ou comportement. (Max 1 à 2 min)
    • liste non-exhaustive d’exemples:
    • L’oppression, 
    • Meurtre
    • Censure
    • Coercition
    • Mensonge
    • Fausse information
    • Manipulation
    • Négligence 
    • Pauvreté 
    • Abus
    • Rejet
  4. Identifier les croyances / peurs collectives: nommer les croyances, les opinions, le soi inférieur, les images négatives ou les blessures qui sont actives dans le thème (Max 1 à 2 min)
  5. Proposition de lumière et sagesse: prier, réciter ou chanter des mantras, évoquer des forces archétypales ou cosmiques, générer des images d’unité dans la diversité des gens, accueillir des visions bienveillantes pour la planète et pour la fraternité dans l’humanité, lire un poème, évoquer une loi spirituelle, proposer/inviter une vérité transcendante, … (Max 3 min)

Exemple illustratif :

  1. Thème: Le refoulement des migrants 
  2. Dépolarisation des stigmas et des oppositions:
    1. Certains partis politiques tels que le Vlaams Belang ou la NVA en Belgique,le Rassemblement National en France, et des personnalités publiques comme Bart De Wever, Theo Francken, Marine Le Pen ou Donald Trump qui s’opposent à l’accueil des migrants
    2. Certains partis politiques qui sont pour l’accueil des migrants
    3. Les associations de protection des droits de l’homme, la plate-forme citoyenne, certains chercheurs de l’UCL qui sont favorables à l’accueil des migrants
    4. Les migrants
  3. Identification de la dualité : 
    1. refuser l’accueil des migrants en particulier les musulmans, 
    2. fermer les frontières ou construire des murs, 
    3. ouvrir les frontières et soutenir ces peuples fuyant leur pays pour des raisons politiques ou économiques, 
    4. dénoncer les exactions commises contre les migrants, 
    5. offrir sa perspective des chiffres
    6. stigmatiser l’immigration comme une source majeure de problèmes (sécuritaire, économique, emploi, etc.) et un danger pour notre société
  4. Identification de la croyance/ peur collective
    1. certains personnes étrangères ou groupes ethniques sont une menace pour la sécurité et la prospérité, 
    2. il n’y a pas assez pour tous, 
    3. le devoir moral et l’intérêt économique ne peuvent pas être réconciliés
    4. l’accueil des personnes étrangères favorisent le développement économique
    5. nous sommes méchants si nous posons des limites nationales
    6. nous sommes responsables et devons être solidaires pour les victimes politiques et économiques de certains pays
    7. je serai plus en sécurité en quittant mon pays et demandant asile
    8. la vie est meilleure dans d’autres pays
  5. Proposition de lumière et sagesse, l’Etincelle de Lumière :
    1. générer un amour inconditionnel pour les immigrants, pour ceux qui les rejettent aux frontières et ceux qui sont prêts à les accueillir dans nos pays à travers le mantra “Om Mani Padme Um”
    2. générer des images d’unité dans la diversité des gens comme celle de jeunes enfants d’origines (et de religions) différentes jouant paisiblement ensemble

Les commentaires sont clos.